Accroître son potentiel de leadership: l’entrepreneur intelligent!

i emo

Vous avez le désir et la possibilité d’entreprendre ? Vous êtes déterminé ? Vous êtes une boule d’énergie et vous avez découvert votre talent ? Alors, travailler votre intelligence.Se basant sur l’analyse des réussites et des échecs, l’on s’interroge sur l’incertitude d’entreprendre. Entreprendre quoi ? Entreprendre comment ? Entreprendre où ? La problématique qui se pose aujourd’hui tourne autour de l’activité de l’esprit entrepreneurial et des compétences en matière de résilience (savoir retenir le meilleur d’un évènement et se donner un nouvel objectif à atteindre). Se donner un objectif supérieur à ce à quoi la plupart des gens aspirent est le meilleur moyen de développer une dynamique entrepreneuriale intelligente. Ceci passe par :

  1. L’intelligence Entrepreneuriale
  2. L’intelligence Financière
  3. L’intelligence Commerciale
  4. L’intelligence Emotionnelle
  5. L’intelligence Managériale

L’intelligence Entrepreneuriale : qui permet de travailler ses compétences pour dépasser ses talents (qui sont innés et non acquis par la connaissance). Elle permet de gérer intelligemment ses connaissances et son savoir et d’établir une relation rationnelle et émotionnelle avec ses partenaires qui saura performer notre zone de potentiel et d’être constamment en apprentissage. Elle donne la possibilité d’être l’auteur de sa vie, de se donner une seconde raison de vivre, celle qui permet de développer un talent, le nôtre et ou celui de notre entourage.

Pour réaliser un résultat extraordinaire, il faut se dire qu’on est né pour faire quelque chose d’extraordinaire. Le salarié ne peut pas devenir riche car il travaille pour payer les factures. L’entrepreneur ne travaille pas, il développe un talent tout en s’épanouissant.

Pour démarrer une aventure entrepreneuriale, si vous apportez une solution à un problème, vous pouvez la monétiser.  Il faut travaillez pour résoudre des problèmes et la rémunération viendra naturellement. La décision d’entreprendre est étroitement liée au contexte dans lequel se situe l’entrepreneur et à sa capacité à saisir les opportunités. La capacité d’entreprendre est étroitement liée à la faculté à initier les projets qui lui tiennent à cœur et qui lui donne l’enthousiasme nécessaire pour développer son talent.

L’intelligence Financière : c’est relier la finance à la qualité du pilotage de l’entreprise dans le temps. Elle permet de créer de la valeur, protéger, gérer et fructifier l’argent tout en améliorant son information financière (l’argent que vous consommez est le même qui aurait pu être investit). Elle permet de se servir de nos problèmes d’argent pour résoudre et nouveaux et ainsi de suite… tout en acceptant le processus formateur douloureux et en vainquant la peur de la pauvreté. L’intelligence émotionnelle y joue donc un rôle primordial. « Si vous êtes incapable de contrôler vos émotions, vous serez incapable de contrôler votre argent ».

L’intelligence Commerciale : vous apportez de la valeur ajoutée et résolvez les problèmes des personnes ou entreprises. Le principe consiste à les amener d’une phase d’insatisfaction à une satisfaction partielle, qui  progressivement leur donne l’intelligence créative, innovatrice et conceptrice et leur apporte de la valeur différentielle pour pouvoir complètement les satisfaire et accroître leur portefeuille de clients.

L’intelligence Emotionnelle : elle permet de développer les compétences pour conduire et motiver équipe. Elle se sert de l’intelligence cognitive pour contrôler l’anxiété et les émotions. Elle requiert certaines compétences (18) émotionnelles dont un haut niveau de confiance en soi, de loyauté, de sens des services et de l’accompagnement, d’ouverture au changement, de travail en équipe et de collaboration pour de nouveaux projets.

L’intelligence émotionnelle est la capacité à reconnaître et à accueillir, sans les juger, les émotions afin de les utiliser dans un but constructif et positif, pour interagir de manière efficace avec son environnement, en les exprimant de la meilleure manière qui soit.

Les compétences émotionnelles s’acquièrent et se cultivent car permettent de créer des rapports d’émotion dans les relations humaines,  et qui détermine une capacité de reliance de l’entreprise vers les autres.

Elle est différente de l’intelligence émotive  qui est celle qui va sensibiliser les différents acteurs du marché pour atteindre l’objectif de stimulation des processus d’action.

L’intelligence Managériale se compose de 3 pôles :

  •        L’intelligence relationnelle ou sociale : dans un projet entrepreneurial, le plus important ce n’est pas ce que l’on sait faire, mais le réseau auquel on appartient. Dans ce networking, on dénombre :

–   La personne importante qui a favorisé un évènement

–    La personne qui nous a permis d’établir des relations professionnelles et favorisé certaines transactions

–    Les lobbyings

–    Les incubateurs

L’utilisation du networking a une étroite relation (entre soi,  les activités sociales, professionnelles et les autres humains) avec les compétences ou les talents que l’on développe.

L’intelligence relationnelle est celle qui, par le développement des contacts établis par l’entreprise avec ses environnements interne et externe, va établir, maintenir et entretenir des relations à court, moyen ou long termes avec les différents acteurs de ces environnements. Par ailleurs, cette forme d’intelligence représente aussi tous les types de liens qui pourraient exister entre des entités aussi bien ressemblantes que différentes. Cette forme d’intelligence est, peut-être, la plus importante car, sans relations, sans liens ou sans contacts, rien ne peut se faire. [Clark KHADIGE]

  •        L’intelligence Stratégique : c’est l’utilisation synergique de l’intelligence économique, du Knowledge Management et de la Business Intelligence pour développer sa capacité à maitriser et protéger les données & informations pertinentes dans le but de se développer et d’innover en construisant un avantage concurrentiel durable tout au long des processus de prise de décisions et en temps opportun. Elle tient compte de la veille stratégique, des lobbyings et de la protection de l’information (dépôt de brevet par exemple).
  •        L’intelligence Décisionnelle ou Pratique: qui permet d’optimiser les ressources de manière à être efficace et efficient tout en gagnant de l’argent et de l’énergie. Elle se sert de l’intelligence intuitive pour se construire une idée certaine sur une analyse rationnelle permettant de prendre des décisions particulièrement efficace dans un environnement complexe comme celui des entreprises.

Sachez que le processus de management est indissociable de savoir développer ses  ressources et optimiser ses résultats  surtout lorsque la survie de l’entreprise dépend des crises cycliques que connait l’économie mondiale.

Les managers / leaders / entrepreneurs peinent à considérer simultanément leurs résultats et leurs objectifs sans tenir compte des aspects Socio-culturelles,  Légaux, Economiques, Politiques et Techniques (variables SLEPT) qui seront le leitmotiv de leur firme dans un milieu de concurrence pure et parfaite. Ces aspects sont les garants non seulement d’une gestion efficiente des ressources, des stratégies managériales, économiques, financières et commerciales ; mais aussi de la capacité à générer des valeurs innovatrices qui permettraient de survivre à la crise autrement que par stratégie « du suiveur ». Le choix des moyen de communications qui prend une place de plus en plus importantes : internet, réseaux sociaux, médias, ou à l’ancienne, doit être compris et adopté par l’ensemble des entités humaines qui  bâtissent la dynamique entrepreneuriale. 

Avion

Je terminerai par 1 citation à méditer :

La véritable intelligence, c’est le plaisir d’apprendre. Pas la peur d’échouer.