« Prendre soin de moi et des autres est une seconde nature » – Hervé Franceschi

Hervé FranceschiHervé, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis une personne enthousiaste et émerveillée par la vie et les rencontres. Je transmets avec joie et plaisir mes enseignements à travers des coachings que je souhaite mémorables, des formations novatrices et des conférences qui inspirent.

Les thèmes que j’aborde dans mes conférences, mes articles ou mes livres concernent le leadership, les talents, la motivation, l’intelligence collective et le bien être dans l’entreprise ou d’une manière plus générale le bonheur, l’intelligence émotionnelle et relationnelle. J’ai aussi écrit sur des techniques comme la respiration, la préparation mentale ou la gestion du stress.

Peux-tu nous expliquer ton parcours et comment en es-tu venu à ton activité de coach ?

Je suis un généraliste de la vie, un praticien du développement personnel et de la santé. Je me suis particulièrement investi dans les soins énergétiques, la PNL, l’hypnose,la préparation mentale et la motivation. Prendre soin de moi et des autres est une seconde nature que j’ai d’abord apprise dans le sport, puis dans le monde professionnel et ensuite, autour des thèmes de la santé et du bonheur. Ingénieur de formation, j’aime découvrir ce qui m’entoure. En découvrant la médecine chinoise en 1996, je me suis passionné pour le corps humain, cette merveille de technologie. Les retrouvailles avec un de mes ex-employés qui venait de finir une école de coaching m’ont permis d’éveiller ma curiosité sur le coaching et son usage. Je faisais déjà du coaching dans mon travail ou dans le sport, mais plus comme un entraîneur ou un guide que comme un formateur, un mentor ou un maître. J’ai, depuis, développé davantage de conscience dans mon activité où j’ai intégré de nombreux outils que j’ai d’abord expérimentés sur moi. Coacher, pour moi, s’est faire accoucher l’autre de qui il est franchement, de l’éveiller à davantage de conscience dans sa vie, de l’aider à trouver sa place.

Peux-tu nous raconter une histoire singulière dans le cadre de ton activité ?

Cela concerne une de mes premières formations sur le management et le développement du leadership. À la fin d’un cours, un homme d’une cinquantaine d’année est venu me remercier du cours et m’est tombé dans les bras en pleurs. Je ne savais que faire. J’ai simplement attendu qu’il se calme pour ensuite l’entendre me dire qu’il me remerciait car il avait enfin compris « qu’il n’était qu’un con »… En fait, qu’il se comportait comme un con avec les gens qu’il aimait et notamment un​,​ son meilleur ami avec qui il s’était fâché.
Nous avons un peu discuté de cette situation, et il est reparti tranquille chez lui. Il m’a rappelé le soir pour me dire qu’il s’était réconcilié avec cet ami.
J’étais heureux pour lui et ému par cette expérience nouvelle pour moi.

Comment as tu vécu ton expérience en tant que mentor SLP ? Dans quelle mesure t’a t-elle apporté quelque chose ?

J’ai pris beaucoup de plaisir à échanger avec les 4 Fellows que j’ai suivis. Il est très enrichissant de partager le processus de création, quelle que soit l’oeuvre accomplie. J’ai eu la chance de rencontrer des personnes enthousiasmées par leur projet, qui étaient aussi en quête de conseil, de guidance, de réflexions. Echanger avec eux, les comprendre, m’adapter à eux me met en joie et m’amuse. J’aime profondément mon activité et elle me le rend bien.

D’autre part, avoir la chance de connaître d’autres façons de faire, de rencontrer l’originalité, des personnalités enrichissantes, ce n’est que du plaisir. J’en redemande