Travailler sa motivation, une nécessité pour un entrepreneur ?

Travailler sa motivationJ’ai récemment eu une discussion avec quelques amis qui montent des startups : l’enjeu était de déterminer si travailler sa motivation est de mise pour un entrepreneur. Un chef d’entreprise aime ce qu’il fait, sait pourquoi il se lève le matin et n’a pas besoin de motivation – allons ! Ok mais pour ceux qui pensent que ça peut quand même se travailler, voici des idées glanées chez les uns et les autres.

Se fixer de bons objectifs

Une première chose pour travailler sa motivation est sans doute de se fixer des objectifs à sa portée et pour lesquels on aura plaisir à agir. On ne parle pas ici de vision mais bien de buts concrets, qui permettent d’ancrer un projet plus global dans le quotidien.

Pour ces différents objectifs, vous devez être capable de formaliser les étapes par lesquelles vous allez probablement passer : on veut du concret ! Une bonne façon de rendre les choses tangibles, c’est d’écrire ces étapes. Un cahier et un crayon de papier, voilà qui sont les bons amis d’un entrepreneur. Notez aussi les moyens que vous avez à votre disposition pour atteindre vos objectifs, ceux qui vous paraissent nécessaires et vous manquent.

En formalisant ces objectifs concrets, vous vous assurez d’aller dans la bonne direction, celle qui vous correspond et/ou qui nourrit votre projet, vous vous donnez les moyens de mesurer et d’analyser ce qui fonctionne et … ce qui peut être optimisé.

Agir de façon équilibrée

C’est une évidence penserez-vous mais un fil de discussion dans le groupe Facebook FrenchStartupers me fait dire que beaucoup d’entrepreneurs pédalent et devraient prendre plus souvent le droit de lever la tête du guidon.

Finalement, avoir une existence équilibrée pourrait tenir dans le fait de :

  • assurer son existence et celle de sa famille
  • se faire plaisir
  • être fier de ce que l’on est – vis-à-vis de soi et de ceux qui nous entourent

Justice et bonheur, les deux clés d’une vie réussie ?

Garder le sourire, aimer la vie (oh oui)

Tout ce qui est passé … est passé ! Bien sûr, en prenant bonne note de ses erreurs, on apprend et on grandit. Pour tout ce qui concerne les échecs et les regrets, pour lesquels on ne peut plus rien, l’idéal est bien d’avoir une attitude calme qui permette de passer à autre chose.

Le propre d’un entrepreneur, c’est de prendre des risques et de sortir de sa zone de confort. Pour autant, il est bon de capitaliser sur des éléments apaisés de sa vie et de pouvoir s’appuyer sur ce qui nous rend serein, aussi.

« Le travail est l’allié de la paresse dès qu’il est motivé » (Robert Escarpit)

Et vous, quelles techniques conseillez-vous pour travailler sa motivation aux entrepreneurs que vous rencontrez ? Êtes-vous de ceux pour qui ça n’a pas de sens ?